Faire du sport avec son chien

Dernière mise à jour : 8 mars


Faire du sport avec son chien

Que ce soit vous et/ou le chien qui allez faire du sport, voici ce qu'il faut savoir :


Croissance du chien :


Il faut préserver la croissance du chien afin qu'elle s’effectue au mieux, sans causer de blessures immédiates ni de traumatismes qui pourraient handicaper le chien plus tard.

Fonction des sources, il est conseillé d’attendre entre 8 et 18 mois. Difficile de s'y retrouver. Le mieux est de valider avec un vétérinaire de confiance et si vous passez par une fédération pour un sport canin, de contacter les professionnels du sport en question.

Si vous allez pratiquer un sport en loisir, seul avec votre chien, attendez le plus possible. Validez la bonne santé de votre chien et commencez doucement lorsque sa croissance est terminée.



Ne pas confondre balade et sport :


On dit souvent en éducation canine (toujours en fait !) que la balade représente 80 % de l'éducation d'un chiot, de la rééducation d'un chien et de l'équilibre mental et émotionnel d'un individu quelque soit son age. Le sport ne doit jamais remplacer la balade.

Et le sport ne doit pas nuire non plus à l'éducation. Je ne parle pas bien sûr de l'éducation basée sur du dressage à l’obéissance. Je parle de l'éducation qui amène le chien a réfléchir et s'adapter par lui même, à être complice de son humain de compagnie lorsque celui ci lui demande quelque chose. On va y prôner le calme et la réflexion.

Le sport représentera donc un moment... de sport. Et non pas de montée en excitation intense et prolongée.

Le chien est parfaitement capable de faire la différence. Ce sera plus dur si il devient un pro du sport addict à l’adrénaline, auquel cas vous saurez qu'il faut le gérer autrement que comme un chien de famille.

Faites attention dans la pratique à l'intensité et à la durée.

Faites également attention à ce qu'il y a autour. En effet, certains mauvais apprentissages ou adaptations, ne se font pas pendant le sport mais pendant les moments d'attentes, dans l'organisation autour. On trouvera parfois des chiens en laisse, obligés de s'assoir (sur demande), entourés d'autres chiens en laisse, qui pour certains vont tenter de se ruer sur les autres chiens, vocaliser... une tension règne, le contrôle du chien devient une priorité, les ordres fusent, le chiens finiront par entendre le ton monter, bref NON NON et RE RE NON !

On pense à son chien et à son bien être. L'organisation doit être prévue pour ça.



Pas pour tous les chiens :



brachycephale et sport

On pense de suite aux brachycéphales (nez plat), à qui il faut faire attention (difficultés respiratoires chroniques).

Attention également aux chiens dont la morphologie n'est pas adaptée au sport.

Certains types chiens ont des capacités et un physique adaptés, d'autres non, certains sont à l'aise avec l'eau (pour les sports en lien avec l'eau), d'autres non.



La météo :



le chien et le sport d'hiver

Le chien peut avoir froid, il peut aussi souffrir de la chaleur. Si nous ne subissons pas la météo, toujours vérifier que son chien vit bien le moment. Car il vous suivra, même si il n'est pas bien.




Eau et repas :


N'oubliez jamais l'eau et la gamelle adaptée.

De plus, outre l'alimentation adaptée, pensez à ce que le chien mange toujours après un effort et non avant.



Matériel :


Le matériel doit être adapté. Prenons l'exemple des harnais. Malheureusement certains harnais (soit disant éducatifs... Bravo le marketing...), déséquilibrent le chien pour l’empêcher de tirer. Ils ne doivent pas être utilisés pour le sport.



Quel sport ?


On trouve des listes de sports à pratiquer avec son chien partout sur internet. Je ne vous refait pas la liste. Pensez juste que certaines activités peuvent ne pas convenir au chien.

Ou il n'a pas les capacités, ou il n'est pas fait pour ça, ou il préfère se balader etc... Apprenez à reconnaitre les signaux que votre chien envoie qui expriment son malaise ou son ras le bol. Il vous demande d’arrêter ? de partir ? Partez.

On voit souvent des vidéos, des interviews où l'on entend "mon chien adore ça" et on voit le chien à côté qui en fait subit le moment. Ne nous trompons pas, nous faisons ça ensemble, notre relation de confiance avec notre chien prime. Il a le droit aussi de choisir.

Cela nous évitera de voir des chiens sur des surfs, qui sont mals, et entendre leur humains nous dire "c'est génial, il n'attendait que ça".

Prenez le temps d'habituer votre chien petit à petit car il appréciera d'autant plus être avec vous et partager ce moment si il a pu s'habituer à l'activité. Je pense notamment aux sports en lien avec l'eau (canoë, paddle etc...) qui mettent le chien dans une situation qu'il n'aurait pas forcement choisi de lui même. Et si il vous dit qu'il n'est pas à l'aise, allez y encore plus doucement ou changez d'activité.



En conclusion :


Le sport peut apporter un moment de partage, permet au chien la pratique d'une activité physique pour garder la forme. Il faut toujours faire attention si le chien sature, en a marre ou si ce moment devient inconfortable pour lui.

Y aller progressivement pour préserver sa santé (échauffement, intensité progressive dans la pratique) et le prendre toujours comme un moment de partage et non comme une obligation bourrée de contraintes que le chien va subir. Préservez le calme, la réflexion et les autocontrôles. Le sport peut aider à la concentration.

La marche aussi est un sport. Donc pour les chiens moins "physiques", ils apprécieront tout autant ce moment qui leur permet de faire ce dont ils ont le plus besoin : renifler, explorer, rencontrer, partager ce moment avec leur humain.



Stephane