Bien choisir son chiot

Dernière mise à jour : 22 mars


Choisir un chiot

Choisir un chiot n’est pas anodin. Le coup de cœur est vite arrivé alors nous devons en parallèle, bien réfléchir à nos critères de choix pour éviter ce que l’on appelle « une erreur de casting », c’est à dire un chien inadapté à l’humain qui l’à choisi, à son environnement et son mode de vie.

Un chien n’est pas un autre chien, ils ont des besoins, bref, il faut bien se renseigner. Nous allons tout lister pour avoir un maximum d’informations et éviter les erreurs par méconnaissance.







Sommaire


 

Avant tout


activité canine

Il existe tellement de races différentes, que je dois trier un peu. Je ne dois pas me fier que à une esthétique. Ce serait là, la première erreur que je ferais.

Le physique du chien à souvent été modelé par l’homme pour qu’il soit adapté à un métier, puis, pour qu’il soit beau et plaise : il n’était plus un chien de travail, il était devenu un chien de compagnie. 


Prenons un exemple : Monsieur RUSSELL avait besoin d’un chien capable de se faufiler

dans un terrier. Donc un petit chien. Le Jack Russell est né.

chien sourd

Cependant, quand il à été créé, c’était donc pour pouvoir se faufiler dans les galeries, chasser (vivacité, endurance et petite taille) mais aussi, ne pas renoncer à la traque de la proie ! Et aujourd’hui on le dit « têtu » . Évidemment !!! Il a été créé comme cela, on ne peut pas lui en vouloir.


Je vais donc avoir un certain physique chez mon chien mais avant tout, un individu avec un tempérament, des prédispositions spéciales, liées à sa race. Je dois avant tout penser à cela car je ne vais pas vivre avec « un physique » mais bien avec un individu particulier.


Il faut toujours avoir à l’esprit qu’une race n’est pas une autre race et que deux chiens de même race seront des individus différents, qui évolueront fonction de leur environnement, leur famille, leurs apprentissages de la vie.


Je vais donc d’abord faire le point sur moi. Mon environnement, mon quotidien, bref, ma vie. Ensuite, je vais faire le point sur ce que j’attends de mon chien. Et là, plutôt que de penser « obéissance », je vais tout simplement chercher à trouver la race, le chien, qui aimerait le plus vivre avec moi. Entendons par là : qui aura le plus de facilité a s’adapter à mon mode de vie.




 

Le type du chien

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.nos-chiens-et-nous.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner